Matériaux

Architecte DPLG sur La Croix-Valmer

Le choix de matériaux n’est pas notre dans une construction. Chaque matériau a ses avantages et ses inconvénients.
Forêt c’est pour un faible nous passons en revue les principaux matériaux utilisés pour les réalisations de nos clients.

Le Béton

Lourd ou allégé, armé ou non, gros béton normal à 350 kg ou spécial, il est indispensable pour assurer une bonne accroche de la construction dans le terrain sous forme de semelles isolées ou filantes.

Il est indispensable pour réaliser une ossature porteuse sous forme de poteaux d’angles et de chaînage, et traiter des grandes portées porte à faux, poutres de grande dimension.

Nous pouvons également l’utiliser allégé, mélangé avec des agrégats de bois (agreslit) de vermiculites, pour constituer des planchers ou dallages isolés.

En choisissant des agrégats de couleurs variées, il peut être utilisé pour réaliser des voies d’accès ou des pavages. On parle alors de béton désactivé.

Il peut également teinté dans la masse, peint ou lasuré ou structuré avec empreintes moulages ou boisages.

 

 

L’acier

Indispensable pour renforcer la résistance du béton à la traction, d’un point de vue écologique il est intéressant de le relier à la terre.

Outre son utilisation quotidienne pour les poutres, planchers, les dallages,  les fondations sous forme d’armature, je l’utilise également pour ses qualités de raideur pour les réhabilitations de maison ancienne lorsqu’il est nécessaire de réaliser des ouvertures en sous-œuvre.

Je fais naturellement calculer des caractéristiques des profils par un ingénieur dans ce cas.

 

La Brique

Son renouveau nous est venu de l’Allemagne et de l’Autriche qui l’ont utilisé de manière systématique et industrielle depuis une quarantaine d’année, au moment, où, en France, nous utilisions de plus en plus le béton et le parpaing de ciment à sa place.

Devenue mufti-alvéolaire en nids d’abeilles, elle est incroyablement isolante, enfermant l’air dans ses alvéoles d’argiles cuite à 1000° (jusqu’à 16 dans une brique de 27,5 cm), et stockant par son inertie la chaleur en hiver et la fraîcheur en été, qu’elle restitue peu à peu durant la nuit et le jour.

Sa résistance à la pression est jusqu’à 10 fois supérieure à l’aggloméré de ciment creux de 20 cm d’épaisseur.

Elle peut également être utilisée pour les cloisons acoustiques ou non et les planchers (hourdis céramique).

La brique est hydrophobe (elle ne pompe pas l’eau ni l’humidité)

J’ai sans doute été le premier à l’utiliser dans ce secteur en 1999 et depuis je réalise pratiquement toutes mes constructions d’habitations avec elles.

 

L’aggloméré de ciment creux

Il a détrôné l’abri depuis 40 ans bien que maintenant elle regagne du terrain et s’est imposé pour ses qualités de régularité, de solidité et sa maniabilité .

Il a l’inconvénient d’être relativement poreux et très peu isolant (peu d’alvéoles).

Je l’ai utilisé et mélangé avec les agrégats de bois ou de silice ce qui rendait ses performances isolantes excellentes ma maison est construite ainsi.

Actuellement, je ne l’ utilise plus que pour des constructions de soubassements, vide-sanitaires, locaux techniques de piscine et mur de soutènement de piscine sous la forme d’agglos à bancher (armés).

Le bois

C’est un matériau noble de ressource naturelle renouvelable qui a l’avantage de stocker le carbone durant sa croissance également lorsqu’il est utilisé comme poteau, planche, panneaux, poutres, solives, bardage, etc.

Certainement le matériau le plus écologique qui soit, son utilisation est cependant ardu car toutes les essences ne sont pas adaptées à notre région où le bois est très sensible aux variations hygrométriques très violentes qui sont courantes. Ici, il peut faire très lourd l’été avec un taux d’hygrométrie de l’air de 85 % qui le lendemain sous l’effet d’un coup de mistral desséchant passera à 30 % avec les effets que l’on devine sur le bois qui va s’ouvrir et se fendiller.

Les architectes et les bureaux d’études spécialisés veillent donc à n’utiliser que des essences bien adaptées aux conditions climatiques locales.

Le pin douglass qui est une essence élevée en France et qui peut être utiliser aussi bien en charpente quand bardage, présente des caractéristiques très intéressantes puisqu’il peut être classé dans les catégories les plus élevés (4) après traitement et séchage (bois imputrescible).

D’autres bois comme l’IPE, l’IROKO le mélèze le Cèdre rouge sont également très intéressants mais il s’agit de bois d’importation dont la régularité est moins aisée.

Dans les prochains mois la norme Européenne imposera des bois secs ce qui améliorera la tenue dans le temps

J’utilise de plus en plus ce matériau sous forme de charpente visible pour les abris, terrasses couvertes, séjours, pour le plancher de piscine ou de terrasse. Les bardages verticaux et horizontaux enfin, avant de réaliser prochainement les premiers projets d’habitations à ossature de bois avec le concours de charpentiers/menuisiers spécialisés. J’ai utilisé le cèdre rouge le pin lamellé collé et  l’ipe dans différentes réalisations.

L’avantage ce type de chantier est la rapidité de réalisation, dûe à la légèreté du matériau et à sa standardisation et la préparation poussée qui diminue le temps de montage. Par ailleurs, en menuiserie j’utilise depuis de très longues années le panneau c’était des X pour réaliser des volés plein de portail entre autres. J’évite les matériaux utilisant trop de colle qui peut-être expiré durant et après le chantier .

 

Carrelages en terre cuite, faïences, carreaux ciment, pâte de verre, tuiles, feuillets

Une incroyable diversité de matériaux, de tailles,  de coloris de fournisseurs, et de textures.

J’ai eu l’occasion d’aller de nombreuses fois visiter les usines principalement en Italie pour bien comprendre  le processus de réalisations des grès cérame et des terres cuites.

Chaque projet est une occasion de dénicher des nouveaux produits en adéquation avec le goût de mon client pour son séjour, sa chambre, sa terrasse, sa cuisine et sa salle de bain ou bien sur le revêtement de la piscine.

Nous disposons également de bons fournisseurs locaux principalement pour la terre cuite et les terres cuites émaillées de Salerne dans le Var qui devenue une appellation protégée.

Neuve, vieillie, de récupération, la terre cuite et la tuile sont des  matériaux nobles et merveilleux qui font vibrer nos sols et nos toitures et peuvent s’assembler de façons tellement différentes.